Notice descriptive

  • Sacs à procès 2 B - 004

Le 15 avril 1781, plainte du procureur du roi contre Jean BONIX (ou BONNIX, ou BONIS), 36 ans, ébéniste, travaillant à Toulouse depuis 8 ans mais natif de "Copenague en Dannemarc". Dans un cabaret, un maçon, Paul CABOÜE, a interdit à BONIX de fumer et lui a cassé sa pipe. Une rixe a opposé les deux hommes, pris de vin, hors de l'établissement. Paul CABOÜE a eu une jambe fracturée. Il est mort peu après à l'hôpital. Sentence définitive absente. In arrestis au parlement le 21 juillet 1781. Production sur clausion de Jean BONIX. Grâce du roi par lettres de rémission et de pardon données à Versailles en août 1781.

(1781/1781)
Cote : 2 B 10746
Sujet : affaire criminelle / coup et blessure / meurtre
Lieu des faits : Toulouse (Haute-Garonne) / Haute-Garonne
Parties du procès : Procureur du roi / BONIX, Jean
Juridictions : Toulouse / justice municipale

Pour aller plus loin

haut de page