Découvrez l'autre visage des Archives 31 sur Facebook


Qui sommes nous ?


Les Archives départementales
Nous sommes une direction du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, installée à Toulouse et à Saint-Gaudens qui compte actuellement 72 agents.

Créées sous la Révolution, les Archives départementales sont constituées à l’origine des fonds des institutions royales et seigneuriales, du clergé et des émigrés saisis comme biens nationaux. Ensuite, tout au long des XIXe et XXe siècles, leur domaine de compétence n’a cessé de s’élargir : administrations départementales et régionales, communes, notaires, archives privées, etc.

moulin
  Passez la souris sur les vignettes pour voir les images (toutes les images)  

Les collections des Archives départementales de la Haute-Garonne concernent un territoire allant de l’Atlantique au Rhône :
  • Archives des institutions d’ancien régime (depuis le IXe s.)
  • Archives des administrations départementales, régionales et interrégionales depuis la Révolution
  • Registres paroissiaux et d’état civil (depuis la fin du XVIe s.)
  • Archives communales déposées (depuis le XIIe s.)
  • Archives hospitalières (depuis le XIIIe s.)
  • Archives des notaires (depuis le XIVe s.), de l’enregistrement, des hypothèques, du cadastre
  • Archives privées (personnalités, familles, associations, entreprises…)
  • Cartes et plans (depuis le XVe s.)
  • Bibliothèque : journaux, ouvrages, revues...
  • Photothèque : cartes postales, photographies…
Organigramme
Historique des Archives départementales historique des Archives de la Haute-Garonne

haut de page
Nos missions
Contrôler
La direction des Archives départementales contrôle l’ensemble des archives publiques constituées dans le territoire de la Haute-Garonne (à l’exception des archives militaires). Cela signifie en particulier que tout service ou établissement public de l’État, tout service de la Région ou du Département, toute commune, tout organisme privé chargé d’une mission de service public ayant leur siège dans le département sont régulièrement inspectés et ne peuvent éliminer leurs archives sans l’autorisation des Archives départementales.

Collecter
Les Archives départementales reçoivent les versements de toutes les administrations ayant leur siège dans le département. Chaque année, c’est entre 500 et 1000 mètres linéaires d’archives qui sont ainsi collectés.
Elles s’enrichissent également grâce aux dons, legs, dépôts ou achats d’archives privées (papiers de personnalités ou de famille, d’architectes, d’associations, d’entreprises, de syndicats…).
Les lecteurs disposent également d’une bibliothèque (ouvrages et revues d’histoire locale, presse,…) et d’une importante photothèque.

Classer et inventorier
Les archivistes trient (c’est-à-dire éliminent les documents inutiles pour mieux conserver les documents utiles), classent (c’est-à-dire rangent les documents en respectant la logique de leur production) et décrivent les archives (c’est-à-dire réalisent des instruments de recherche : répertoires, inventaires, fichiers informatisés…) afin que les lecteurs puissent accéder aux collections.

Conserver
Les archives constituent un patrimoine fragile. Les bâtiments d’archives sont conçus pour garantir leur sécurité. Conditionnement adapté, reproduction par microfilmage ou par numérisation, reliure et restauration… contribuent à assurer leur pérennité.
Les ateliers de reliure et restauration, d’une part, photographique, d’autre part, assurent, outre leur production propre, une mission de veille technologique et de conseil.

Communiquer et mettre en valeur
Pas de conservation sans transmission, au profit des usagers d’aujourd’hui comme de demain : soit dans les salles de lecture, soit au moyen de publications, d’expositions, d’Internet… et par l’action éducative et culturelle.
haut de page
ad31- mentions légales