Découvrez l'autre visage des Archives 31 sur Facebook


>

Fonds Philippe Join-Lambert

Entrés récemment aux Archives départementales de la Haute-Garonne, les papiers de fonction de Philippe Joint-Lambert, délégué régional à la Jeunesse sous Vichy puis responsable à la Libération, du service chargé de la mise en place de la justice militaire éclairent deux domaines et deux périodes de la Seconde Guerre mondiale.


Inventaire en cours de chargement ...

En savoir plus
  
Fonds Philippe Join-Lambert
Dates : 1940-1945
Cote : 1 J 1960
0,18 m. l. Papier dont pelures. Photographies (2).
Communicabilité : Par référence aux textes réglementant la communicabilité des archives publiques, ces documents sont librement communicables.
Conditions de reproduction : Documents communicables reproductibles sans flash.

Ces documents ont été fournis par : Join-Lambert Rose
Ces documents ont été produits par : Join-Lambert, Philippe (1910 - 2002)
Mode d'entrée des documents : Don (Février 2017)


Présentation du contenu

Les documents conservés illustrent les missions exercées en France métropolitaine par Philippe Join-Lambert selon deux périodes chronologiques de la Seconde Guerre mondiale : Occupation et Libération.
Archives du délégué régional de la Jeunesse à Pau puis à Toulouse (1940 – 1944)
Les documents témoignent des études préparatoires auxquelles Philippe Join-Lambert a participé. Elles se présentent sous forme de rapports ou de notes, véritables essais ayant pour sujet la jeunesse. Le rôle de certains organismes, les « Compagnons de France », La « Jeunesse de France et d'Outre-mer » et « Jeunes de la Légion » y est analysé. Le scoutisme et les associations catholiques sont évoqués à la place qui est la leur dans la société essentiellement rurale des années 40. L'hégémonie progressive des « Équipes nationales » dont Philippe Join-Lambert, apôtre de la diversité, devient paradoxalement chef régional en novembre 1943 est perceptible. Il est intéressant de voir comment les politiques dans le contexte de la Seconde guerre mondiale pensent résoudre les problèmes posés par la l'absence de formation des jeunes non diplômés. Les réflexions sur les liens à établir par l'apprentissage, entre l'enseignement et le monde du travail sont longuement développées et illustrées par des réalisations locales. L'idée de la place nécessaire à accorder aux loisirs des jeunes apparaît aussi dans ces rapports.
Archives du chef du 1er bureau du commissariat militaire de la 17e région à Toulouse (1944)
Ces archives contiennent des textes officiels relatifs au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire français. La mise en place de la justice militaire dans la région de Toulouse est documentée par les notes reçues ou rédigées par Philippe Join-Lambert et par la correspondance reçue en tant que chef de service. Une étude sur l'évolution de la justice militaire peut également intéresser le chercheur.


Historique de la conservation

Résultant des fonctions successives exercées par M. Philippe Join-Lambert, les documents ont été soigneusement conservés puis donnés par ses enfants aux Archives départementales de la Haute-Garonne. Un inventaire détaillé accompagnait les documents classés par période, Gouvernement de Vichy, Libération, puis par thème.


Tris et éliminations :

 Conservation intégrale des papiers reçus par le service



Informations sur le classement

Les documents sont restés globalement classés selon les thèmes relevés par la famille donatrice. Ils ont été classés chronologiquement et forment quinze sous-dossiers regroupés en deux parties distinctes correspondant aux attributions officielles de Philippe Join-Lambert pendant l'Occupation, puis à la Libération. Le seizième sous-dossier est constitué par des documents figurés et de la documentation fournie par la famille. L'intérêt du contenu de ce petit fonds nous a paru justifier l'analyse descriptive que nous avons retenue selon le plan de classement suivant :
Jeunesse et Révolution nationale.
Études générales des enjeux.
Politique mise en œuvre.
Relations avec les mouvements de Jeunesse.
« Jeunesse de France et d'Outre-mer » et « Jeunes de la Légion ».
« Équipes nationales (EN) ».
Encadrement institutionnel des loisirs.
Élaboration de la politique régionale des « Maisons de Jeunes ».
Toulouse, Centre régional de la Jeunesse.
Éducation, enseignement, formation professionnelle.
Travail des Jeunes.
Publications imprimées.
Nécessité de coopération interministérielle : instructions, études et rapports.
Enseignement agricole et ménager familial.
Apprentissage et préapprentissage.
Formation des cadres.
17e région militaire
Exercice des pouvoirs civils et militaires au cours de la Libération.
Justice militaire.
Organisation et fonctionnement : principes, textes de référence.
Tribunal exceptionnel ou cour martiale.
Cour de justice.
Photographies et biographie.


Autre(s) instrument(s) de recherche :

 Voir l'inventaire format pdf ou sur support papier



Bibliographie :

 Voir l'inventaire format pdf ou sur support papier



Archiviste :

 Chantal Pagès, assistant principal de conservation du patrimoine, sous la direction d'Anne Goulet, conservateur général, directrice des Archives départementales de la Haute-Garonne.

 02/02/2018

 02/02/2018

  • Jeunesse et Révolution nationale.


    Dates : 1941-1944
    En savoir plus
      
    Fonds Philippe Join-Lambert

    Jeunesse et Révolution nationale.


    Dates : 1941-1944
    Groupe de cotes : 1 J 1960 001 - 011

    • Études générales des enjeux.
      Les institutions de la Jeunesse dans la Révolution Nationale : partie de document (s.d.)
      Le problème de la Jeunesse : note de synthèse de Philippe Join-Lambert (s. d.)
      Projet de réunion des mouvements de jeunesse : analyse des enjeux par Philippe Join-Lambert (s.d.)
      Le problème de l'école. École et mouvements de jeunesse par la délégation régionale.
      Rapports entre l'école et les mouvements de jeunesse : plan d'une étude mettant en évidence la nécessité et les difficultés de contacts entre l'institution et la délégation régionale de la Jeunesse (s. d.)
      Définition du champ d'action du SGJ : proposition en trois points par [Philippe Join-Lambert ?] (s. d.)
      1. Conseil du gouvernement pour les questions intéressant la jeunesse.
      2. Formation de la jeunesse entre l'école et la famille.
      3. Formation de la jeune main-d'œuvre.
      Jeunesse et nouveau régime : exposé des principes par Louis Garrone, directeur de la Formation des jeunes (s. d.)
      Mouvements de Jeunesse : agrément obligatoire du Secrétariat général à la Jeunesse (SGJ) : décision de Louis Garrone, directeur de la Jeunesse (1941, 16 juillet).

      Cote : 1 J 1960 001
      Dates : 1941-1941

      En savoir plus
        
      Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale.

      Études générales des enjeux.


      Dates : 1941-1941
      Cote : 1 J 1960 001
      Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

      Présentation du contenu :

      Les institutions de la Jeunesse dans la Révolution Nationale : partie de document (s.d.)
      Le problème de la Jeunesse : note de synthèse de Philippe Join-Lambert (s. d.)
      Projet de réunion des mouvements de jeunesse : analyse des enjeux par Philippe Join-Lambert (s.d.)
      Le problème de l'école. École et mouvements de jeunesse par la délégation régionale.
      Rapports entre l'école et les mouvements de jeunesse : plan d'une étude mettant en évidence la nécessité et les difficultés de contacts entre l'institution et la délégation régionale de la Jeunesse (s. d.)
      Définition du champ d'action du SGJ : proposition en trois points par [Philippe Join-Lambert ?] (s. d.)
      1. Conseil du gouvernement pour les questions intéressant la jeunesse.
      2. Formation de la jeunesse entre l'école et la famille.
      3. Formation de la jeune main-d'œuvre.
      Jeunesse et nouveau régime : exposé des principes par Louis Garrone, directeur de la Formation des jeunes (s. d.)
      Mouvements de Jeunesse : agrément obligatoire du Secrétariat général à la Jeunesse (SGJ) : décision de Louis Garrone, directeur de la Jeunesse (1941, 16 juillet).

      • Politique mise en œuvre.
        Objections de fond sur le contenu d'une circulaire du 24 décembre 1941 : note de Philippe Join-Lambert sur ses rapports avec les dirigeants des mouvements de Jeunesse, en qualité de délégué régional de la Jeunesse.
        Notes imprimées par la Délégation régionale à la Jeunesse, province de Gascogne signées par Philippe Join-Lambert [1942.]
        Note aux dirigeants des Mouvements de Jeunesse [il attire leur attention sur la Quinzaine impériale (17-31 mai) et sur la Fête des Mères (31 mai)].
        Note sur l'éducation civique.

        Cote : 1 J 1960 002
        Dates : 1942-1942

        En savoir plus
          
        Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale.

        Politique mise en œuvre.


        Dates : 1942-1942
        Cote : 1 J 1960 002
        Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

        Présentation du contenu :

        Objections de fond sur le contenu d'une circulaire du 24 décembre 1941 : note de Philippe Join-Lambert sur ses rapports avec les dirigeants des mouvements de Jeunesse, en qualité de délégué régional de la Jeunesse.
        Notes imprimées par la Délégation régionale à la Jeunesse, province de Gascogne signées par Philippe Join-Lambert [1942.]
        Note aux dirigeants des Mouvements de Jeunesse [il attire leur attention sur la Quinzaine impériale (17-31 mai) et sur la Fête des Mères (31 mai)].
        Note sur l'éducation civique.

        • Relations avec les mouvements de jeunesse.


          Dates : 1941-1944
          En savoir plus
            
          Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale.

          Relations avec les mouvements de jeunesse.


          Dates : 1941-1944
          Groupe de cotes : 1 J 1960 003 - 004

          • « Jeunesse de France et d'Outre-mer » et « Jeunes de la Légion ».
            Rapports de la Légion et de la Jeunesse : directive générale provisoire par François Valentin, directeur général de la Légion française des Combattants, (1941, 10 juillet).
            Mouvement « Jeunesse de France et d'Outre-mer, (JFOM) » placé directement sous l'autorité de la Légion : demande d'appui aux présidents des sections communales (s. d.)
            Basses-Pyrénées. Légion Française des Combattants : circulaire de M. Saut, président de la Légion des combattants de Pau.
            Patronage de la Légion sur le mouvement « JFOM » en non-conformité avec les directives du niveau national (1941, 19, 22 septembre) ; création du mouvement « Jeunes de la Légion » : instructions et correspondance échangée entre le président départemental de la Légion, le préfet et Louis Garrone, directeur de la formation des jeunes (1941, 10 juillet - 1942, 4 juin).

            Cote : 1 J 1960 003
            Dates : 1941-1942

            En savoir plus
              
            Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Relations avec les mouvements de jeunesse.

            « Jeunesse de France et d'Outre-mer » et « Jeunes de la Légion ».


            Dates : 1941-1942
            Cote : 1 J 1960 003
            Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

            Présentation du contenu :

            Rapports de la Légion et de la Jeunesse : directive générale provisoire par François Valentin, directeur général de la Légion française des Combattants, (1941, 10 juillet).
            Mouvement « Jeunesse de France et d'Outre-mer, (JFOM) » placé directement sous l'autorité de la Légion : demande d'appui aux présidents des sections communales (s. d.)
            Basses-Pyrénées. Légion Française des Combattants : circulaire de M. Saut, président de la Légion des combattants de Pau.
            Patronage de la Légion sur le mouvement « JFOM » en non-conformité avec les directives du niveau national (1941, 19, 22 septembre) ; création du mouvement « Jeunes de la Légion » : instructions et correspondance échangée entre le président départemental de la Légion, le préfet et Louis Garrone, directeur de la formation des jeunes (1941, 10 juillet - 1942, 4 juin).

            • « Équipes nationales (EN) ».
              Fondements des rapports entre les mouvements de jeunesse et le Secrétariat général pour la Jeunesse (SGJ) : circulaire adressée aux chefs des mouvements signée par le secrétaire général-adjoint, Georges Pelorson (1942, 29 août) (avec en annexes : les conditions requises pour l'agrément des mouvements par le SGJ : la création du cadre des EN avec leur définition, structure, hiérarchie, critères de recrutement, discipline et tâches.)
              Première instruction signée par Georges Pelorson et transmise aux délégués régionaux (1942, 18 septembre).
              Session des dirigeants nationaux des mouvements de jeunesse organisée le 3 octobre 1942 à Ecully : compte-rendu par A. Mathieu, participante.
              Note de Georges Pelorson pour les délégués régionaux (1942, 8 octobre) ; réaction de J. Sartous, commissaire pour la province Gascogne Pyrénées des Éclaireurs de France (1942, 9 octobre).
              Voyage de Rabaud, délégué général des EN à Cahors et à Toulouse du 22 au 28 décembre 1942 : rapport avec évaluation des responsables rencontrés, adressé au secrétaire général adjoint du SGJ (1942, 28 décembre).
              Proposition de la fonction de chef régional des EN faite à Philippe Join-Lambert, commissaire régional délégué par M. Rabaud, inspecteur général des EN et mise en relations avec Dujardin, chef des « Équipes départementales de la Haute-Garonne » :
              lettre personnelle de Rabaud, inspecteur général des EN adressée à Philippe Join-Lambert avec copie de lettre adressée à Dujardin (1943, 22 novembre) et réponse (1943, 26 novembre).
              Remise en cause d'une affectation de personnel : lettre de Philippe Join-Lambert, commissaire régional délégué adressée au commandant Mesnier, délégué général des EN (1943, 26 novembre).
              Lettre de l'inspecteur général des EN (1943, 30 novembre).
              Ordre de mission nommant Philippe Join-Lambert au grade de chef régional des EN (1943, 1er décembre).
              Rapport entre les mouvements de Jeunesse et les EN : demande d'avis et rapport par l'inspecteur général des EN (1943, 13, 21 décembre).
              Paris, arrestation de cadres des EN dont l'inspecteur général, le délégué général et le chef du quartier général par la Sûreté de l'armée allemande (1944, 22 février) : note du Secrétariat général de la Jeunesse, EN à Vichy (1944, 25 février).

              Cote : 1 J 1960 004
              Dates : 1942-1944

              En savoir plus
                
              Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Relations avec les mouvements de jeunesse.

              « Équipes nationales (EN) ».


              Dates : 1942-1944
              Cote : 1 J 1960 004
              Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

              Présentation du contenu :

              Fondements des rapports entre les mouvements de jeunesse et le Secrétariat général pour la Jeunesse (SGJ) : circulaire adressée aux chefs des mouvements signée par le secrétaire général-adjoint, Georges Pelorson (1942, 29 août) (avec en annexes : les conditions requises pour l'agrément des mouvements par le SGJ : la création du cadre des EN avec leur définition, structure, hiérarchie, critères de recrutement, discipline et tâches.)
              Première instruction signée par Georges Pelorson et transmise aux délégués régionaux (1942, 18 septembre).
              Session des dirigeants nationaux des mouvements de jeunesse organisée le 3 octobre 1942 à Ecully : compte-rendu par A. Mathieu, participante.
              Note de Georges Pelorson pour les délégués régionaux (1942, 8 octobre) ; réaction de J. Sartous, commissaire pour la province Gascogne Pyrénées des Éclaireurs de France (1942, 9 octobre).
              Voyage de Rabaud, délégué général des EN à Cahors et à Toulouse du 22 au 28 décembre 1942 : rapport avec évaluation des responsables rencontrés, adressé au secrétaire général adjoint du SGJ (1942, 28 décembre).
              Proposition de la fonction de chef régional des EN faite à Philippe Join-Lambert, commissaire régional délégué par M. Rabaud, inspecteur général des EN et mise en relations avec Dujardin, chef des « Équipes départementales de la Haute-Garonne » :
              lettre personnelle de Rabaud, inspecteur général des EN adressée à Philippe Join-Lambert avec copie de lettre adressée à Dujardin (1943, 22 novembre) et réponse (1943, 26 novembre).
              Remise en cause d'une affectation de personnel : lettre de Philippe Join-Lambert, commissaire régional délégué adressée au commandant Mesnier, délégué général des EN (1943, 26 novembre).
              Lettre de l'inspecteur général des EN (1943, 30 novembre).
              Ordre de mission nommant Philippe Join-Lambert au grade de chef régional des EN (1943, 1er décembre).
              Rapport entre les mouvements de Jeunesse et les EN : demande d'avis et rapport par l'inspecteur général des EN (1943, 13, 21 décembre).
              Paris, arrestation de cadres des EN dont l'inspecteur général, le délégué général et le chef du quartier général par la Sûreté de l'armée allemande (1944, 22 février) : note du Secrétariat général de la Jeunesse, EN à Vichy (1944, 25 février).

            • Encadrement institutionnel des loisirs.


              Dates : 1940-1944
              En savoir plus
                
              Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale.

              Encadrement institutionnel des loisirs.


              Dates : 1940-1944
              Groupe de cotes : 1 J 1960 005 - 006

              • Élaboration de la politique régionale des « Maisons de Jeunes. »
                Comment connaître et comprendre un coin de pays : notes personnelles de Pierre Deffontaines (1940, août).
                Projet de création de maisons de la Jeunesse : note de François Perroux, professeur à la Faculté de droit à Paris à la demande de M. Garrone (1940, 19 août).
                Maison de Jeunes au niveau du canton.
                Ce que doit être la Maison de Jeunes (s. d.)
                Le contrat d'association d'après la loi du 1er juillet 1901. Étude de fond d'après doctrine et jurisprudence [après octobre 1941.]
                Fonctionnement du service « Maisons des Jeunes » de la Délégation régionale de Toulouse (1942, 4e trimestre), plan d'action 1943 : rapport à Philippe Join-Lambert, délégué régional par Jean-Pierre Croué (1942 – 1943, octobre) : note de Philippe Join-Lambert adressée à M. Foch et M. Lamirand (1943, 11 février).
                Réunion de l'Association nationale des Maisons de Jeunes à Lyon le 27 et 28 mai 1943 : rapport transmis par le délégué régional adjoint, contestation des statuts-types d'associations dites « Maison des Jeunes » et « Fédération des associations des maisons des Jeunes » proposés par l' « Association nationale des maisons de Jeunes » et transmis au délégué régional par le directeur du Centre régional de la Jeunesse (1943, 5,17 juin).
                Divergences entre le SGJ et l'association nationale : projet de lettre au Secrétaire Général à la Jeunesse soumis au jugement de Philippe Join-Lambert par J. Baudoin, délégué régional à la Jeunesse de Lyon (1944, 3 janvier).

                Cote : 1 J 1960 005
                Dates : 1940-1944

                En savoir plus
                  
                Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Encadrement institutionnel des loisirs.

                Élaboration de la politique régionale des « Maisons de Jeunes. »


                Dates : 1940-1944
                Cote : 1 J 1960 005
                Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                Présentation du contenu :

                Comment connaître et comprendre un coin de pays : notes personnelles de Pierre Deffontaines (1940, août).
                Projet de création de maisons de la Jeunesse : note de François Perroux, professeur à la Faculté de droit à Paris à la demande de M. Garrone (1940, 19 août).
                Maison de Jeunes au niveau du canton.
                Ce que doit être la Maison de Jeunes (s. d.)
                Le contrat d'association d'après la loi du 1er juillet 1901. Étude de fond d'après doctrine et jurisprudence [après octobre 1941.]
                Fonctionnement du service « Maisons des Jeunes » de la Délégation régionale de Toulouse (1942, 4e trimestre), plan d'action 1943 : rapport à Philippe Join-Lambert, délégué régional par Jean-Pierre Croué (1942 – 1943, octobre) : note de Philippe Join-Lambert adressée à M. Foch et M. Lamirand (1943, 11 février).
                Réunion de l'Association nationale des Maisons de Jeunes à Lyon le 27 et 28 mai 1943 : rapport transmis par le délégué régional adjoint, contestation des statuts-types d'associations dites « Maison des Jeunes » et « Fédération des associations des maisons des Jeunes » proposés par l' « Association nationale des maisons de Jeunes » et transmis au délégué régional par le directeur du Centre régional de la Jeunesse (1943, 5,17 juin).
                Divergences entre le SGJ et l'association nationale : projet de lettre au Secrétaire Général à la Jeunesse soumis au jugement de Philippe Join-Lambert par J. Baudoin, délégué régional à la Jeunesse de Lyon (1944, 3 janvier).

                • Toulouse, Centre régional de la Jeunesse.
                  Inauguration du Centre régional de la Jeunesse à Toulouse : discours portant sur les réalisations de la Délégation régionale depuis trois ans en Haut-Languedoc et Gascogne (Centre régional de la Jeunesse. Maisons de Jeunes. Centres professionnels pour filles et pour garçons. Formation de moniteurs et monitrices de colonies de vacances. Création des EN) (1942, 15 octobre).
                  Projets d'activités pour le premier semestre 1943 [notamment fonds de librairie.]
                  Activités du centre régional de la Jeunesse. (1942, octobre - 1943, juillet) : programme mois par mois.
                  Vagabondage des mineurs de 14 à 18 ans : projet de texte remplaçant le décret-loi du 30 octobre 1935, art. 6 consacré aux administrateurs, moniteurs et monitrices des maisons de Jeunesse.
                  Centre régional de la Jeunesse de Toulouse, activités du quatrième trimestre 1942 : compte-rendu et extrait (1942, 31 décembre).
                  Orientation et encadrement des loisirs, collaboration entre le commissariat général aux Sports et la délégation régionale de la Jeunesse : rapport au préfet régional par le commandant Branca, directeur régional de l'Éducation générale et des Sports pour l'académie de Toulouse (1943, 5 février).
                  Réaction (1943, 11 février) et note (1943, 20 mars) de Philippe Join-Lambert adressées au commandant Branca.
                  Opposition du clergé à l'action des centres de la Jeunesse.
                  Interception d'une lettre du chanoine Daguzan adressée au chanoine Gissot à Auch (1943, 2, 10 octobre).
                  Missions culturelles et sociales des Maisons de Jeunes au travers des exemples pris dans le fonctionnement du Centre départemental de la Jeunesse de Pau et du Centre régional de Toulouse : chapitre II du rapport mensuel du préfet régional, intitulé « Culture et travail » (1944, 19 avril).
                  Personnalités de la Région de Toulouse susceptibles de s'intéresser à la mise en œuvre de diverses activités des Maisons des Jeunes, telles qu'elles sont définies dans le plan du 1er mars 1944 : liste nominative par secteur d'activités, art, culture et travail, action civique et sociale (1944, 20 avril).

                  Cote : 1 J 1960 006
                  Dates : 1942-1944

                  En savoir plus
                    
                  Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Encadrement institutionnel des loisirs.

                  Toulouse, Centre régional de la Jeunesse.


                  Dates : 1942-1944
                  Cote : 1 J 1960 006
                  Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                  Présentation du contenu :

                  Inauguration du Centre régional de la Jeunesse à Toulouse : discours portant sur les réalisations de la Délégation régionale depuis trois ans en Haut-Languedoc et Gascogne (Centre régional de la Jeunesse. Maisons de Jeunes. Centres professionnels pour filles et pour garçons. Formation de moniteurs et monitrices de colonies de vacances. Création des EN) (1942, 15 octobre).
                  Projets d'activités pour le premier semestre 1943 [notamment fonds de librairie.]
                  Activités du centre régional de la Jeunesse. (1942, octobre - 1943, juillet) : programme mois par mois.
                  Vagabondage des mineurs de 14 à 18 ans : projet de texte remplaçant le décret-loi du 30 octobre 1935, art. 6 consacré aux administrateurs, moniteurs et monitrices des maisons de Jeunesse.
                  Centre régional de la Jeunesse de Toulouse, activités du quatrième trimestre 1942 : compte-rendu et extrait (1942, 31 décembre).
                  Orientation et encadrement des loisirs, collaboration entre le commissariat général aux Sports et la délégation régionale de la Jeunesse : rapport au préfet régional par le commandant Branca, directeur régional de l'Éducation générale et des Sports pour l'académie de Toulouse (1943, 5 février).
                  Réaction (1943, 11 février) et note (1943, 20 mars) de Philippe Join-Lambert adressées au commandant Branca.
                  Opposition du clergé à l'action des centres de la Jeunesse.
                  Interception d'une lettre du chanoine Daguzan adressée au chanoine Gissot à Auch (1943, 2, 10 octobre).
                  Missions culturelles et sociales des Maisons de Jeunes au travers des exemples pris dans le fonctionnement du Centre départemental de la Jeunesse de Pau et du Centre régional de Toulouse : chapitre II du rapport mensuel du préfet régional, intitulé « Culture et travail » (1944, 19 avril).
                  Personnalités de la Région de Toulouse susceptibles de s'intéresser à la mise en œuvre de diverses activités des Maisons des Jeunes, telles qu'elles sont définies dans le plan du 1er mars 1944 : liste nominative par secteur d'activités, art, culture et travail, action civique et sociale (1944, 20 avril).

                • Éducation, enseignement, formation professionnelle.


                  Dates : 1941-1944
                  En savoir plus
                    
                  Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale.

                  Éducation, enseignement, formation professionnelle.


                  Dates : 1941-1944
                  Groupe de cotes : 1 J 1960 007 - 011

                  • Travail des jeunes.


                    Dates : 1941-1943
                    En savoir plus
                      
                    Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Éducation, enseignement, formation professionnelle.

                    Travail des jeunes.


                    Dates : 1941-1943
                    Groupe de cotes : 1 J 1960 007 - 010

                    • Publications imprimées.
                      Cahiers d'information par la Direction de la formation des jeunes, éditions du Secrétariat général de la Jeunesse : Chambéry, impr. Réunies.
                      Brochures : n°1, 2 et 3 plus 1 affiche « Organisation de ma France nouvelle : loi du 4 octobre 1941 », JO du 26 octobre 1941 : schéma d'organisation ».
                      Note : le directeur de la Formation des jeunes, Louis Garrone, a été écarté début février 1942. Ce fait pourrait expliquer l'absence de Cahiers d'information au-delà du numéro 3.
                      Notre métier, publication de la Délégation régionale de Toulouse.
                      Publication des trois premiers cahiers sans l'aval du chef de service du Travail des Jeunes ; convocation à Vichy : lettre et télégramme adressés à Philippe Join-Lambert (1942, novembre).
                      Colonies de vacances, brochure n°4 (1943, 15 juillet).
                      Session d'études d'Uzos de septembre 1943, brochure n°5. (1943, 15 novembre) (2ex.)

                      Cote : 1 J 1960 007
                      Dates : 1941-1943

                      En savoir plus
                        
                      Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Éducation, enseignement, formation professionnelle. >> Travail des jeunes.

                      Publications imprimées.


                      Dates : 1941-1943
                      Cote : 1 J 1960 007
                      Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                      Présentation du contenu :

                      Cahiers d'information par la Direction de la formation des jeunes, éditions du Secrétariat général de la Jeunesse : Chambéry, impr. Réunies.
                      Brochures : n°1, 2 et 3 plus 1 affiche « Organisation de ma France nouvelle : loi du 4 octobre 1941 », JO du 26 octobre 1941 : schéma d'organisation ».
                      Note : le directeur de la Formation des jeunes, Louis Garrone, a été écarté début février 1942. Ce fait pourrait expliquer l'absence de Cahiers d'information au-delà du numéro 3.
                      Notre métier, publication de la Délégation régionale de Toulouse.
                      Publication des trois premiers cahiers sans l'aval du chef de service du Travail des Jeunes ; convocation à Vichy : lettre et télégramme adressés à Philippe Join-Lambert (1942, novembre).
                      Colonies de vacances, brochure n°4 (1943, 15 juillet).
                      Session d'études d'Uzos de septembre 1943, brochure n°5. (1943, 15 novembre) (2ex.)
                      • Nécessité de coopération interministérielle : instructions, études et rapports.
                        Rappel des mobiles essentiels par le chef de service adressé aux délégués régionaux de l'artisanat : instructions complémentaires à l'accord de collaboration de 1942 du Service de l'artisanat du secrétariat général à l'Industrie et au commerce intérieur avec les Services de la Jeunesse (s. d.)
                        Pour une aristocratie neuve : tapuscrit signé "G" (s. d.)
                        Éducation morale : tapuscrit (s. d.)
                        Orientation et formation professionnelle : note de synthèse de Philippe Join-Lambert (s. d.)
                        Problème de la formation professionnelle de la jeune main-d'œuvre : rapport à retourner à J-L. (date postérieure au 3 mai 1943).
                        Réforme de l'enseignement secondaire et de ses cadres : tapuscrit (postérieur à décembre 1943).
                        Rôle du Service du Travail des Jeunes depuis sa création en 1943 : synthèse, récapitulatif des disciplines enseignées par métier (1944, mars - avril).
                        Budget 1943 : résultats de l'exercice [objet inconnu.]
                        Budget 1944, chapitre M, 10 articles : présentation des crédits alloués.
                        Rôle du Commissariat général à la Jeunesse (CGJ) (1944, 3 janvier) ; sollicitation de l'avis de Philippe Join-Lambert, délégué commissaire régional Jeunesse Languedoc, par M. Grandguillot, service du travail des Jeunes au CGJ (1944, 24 février).
                        Éducation générale et formation professionnelle des jeunes (L'éducation générale. L'école active. La méthode Carrard. La méthode naturelle) : notes de synthèse soumises à M. Grandguillot par un de ses collaborateurs M. Robert, sur les études du SGJ concernant la formation des jeunes (1944, 18 février), remarques sur la formation dispensée à l'École polytechnique (1944, 8 avril).

                        Cote : 1 J 1960 008
                        Dates : 1942-1944

                        En savoir plus
                          
                        Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Éducation, enseignement, formation professionnelle. >> Travail des jeunes.

                        Nécessité de coopération interministérielle : instructions, études et rapports.


                        Dates : 1942-1944
                        Cote : 1 J 1960 008
                        Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                        Présentation du contenu :

                        Rappel des mobiles essentiels par le chef de service adressé aux délégués régionaux de l'artisanat : instructions complémentaires à l'accord de collaboration de 1942 du Service de l'artisanat du secrétariat général à l'Industrie et au commerce intérieur avec les Services de la Jeunesse (s. d.)
                        Pour une aristocratie neuve : tapuscrit signé "G" (s. d.)
                        Éducation morale : tapuscrit (s. d.)
                        Orientation et formation professionnelle : note de synthèse de Philippe Join-Lambert (s. d.)
                        Problème de la formation professionnelle de la jeune main-d'œuvre : rapport à retourner à J-L. (date postérieure au 3 mai 1943).
                        Réforme de l'enseignement secondaire et de ses cadres : tapuscrit (postérieur à décembre 1943).
                        Rôle du Service du Travail des Jeunes depuis sa création en 1943 : synthèse, récapitulatif des disciplines enseignées par métier (1944, mars - avril).
                        Budget 1943 : résultats de l'exercice [objet inconnu.]
                        Budget 1944, chapitre M, 10 articles : présentation des crédits alloués.
                        Rôle du Commissariat général à la Jeunesse (CGJ) (1944, 3 janvier) ; sollicitation de l'avis de Philippe Join-Lambert, délégué commissaire régional Jeunesse Languedoc, par M. Grandguillot, service du travail des Jeunes au CGJ (1944, 24 février).
                        Éducation générale et formation professionnelle des jeunes (L'éducation générale. L'école active. La méthode Carrard. La méthode naturelle) : notes de synthèse soumises à M. Grandguillot par un de ses collaborateurs M. Robert, sur les études du SGJ concernant la formation des jeunes (1944, 18 février), remarques sur la formation dispensée à l'École polytechnique (1944, 8 avril).
                        • Enseignement agricole et ménager familial.
                          Mise en œuvre de la politique agricole pour la Jeunesse prônée par la délégation régionale de la Jeunesse : projet annoté (s. d.)
                          Centre de Nogaro (Gers) : projet d'extension pour assurer la formation de futurs artisans et agriculteurs (s. d.)
                          Visite de la « Maison du paysan » par le ministre.
                          Discours de Bidau, président de la Jeunesse syndicaliste et sociale agricole (JSSA) (1941, 28 avril).
                          Apprentissage professionnel et restauration paysanne, référence aux méthodes du Cercle d'études de Purpan et au bulletin d'études rurales des jeunes.
                          Restauration paysanne : lettre adressée à M. H. Bonnet par l'aumônier des œuvres rurales de Pau (1941, 6 juin).
                          Enseignement agricole par correspondance, coopération de la Délégation régionale avec la Corporation paysanne : note de synthèse à soumettre pour avis à M. de Lestapis, à la tête de l'Union corporative régionale des Basses-Pyrénées [1942.]
                          Assemblée générale de la Société coopérative ouvrière de production « Le travail à domicile pyrénéen », tenue à la préfecture régionale le 2 août 1943 : compte-rendu de J.P. Renaud, secrétaire général de la Jeunesse à Toulouse, statuts (1943, 5 août).
                          Métiers d'appoint féminins et masculins, formation : rapport.
                          Organisation de l'enseignement ménager familial, action du Commissariat à la Famille dans la formation professionnelle des jeunes ; collaboration au fonctionnement des centres féminins d'enseignement ménager familial ; collaboration au fonctionnement des autres centres professionnels tant masculins que féminins et des écoles de formation des cadres ; disposition d'application : projet annoté et note de Renaudin, commissaire général à la famille (1944, 3, 6 mai).
                          Organisation de l'enseignement ménager familial : projet de décret-loi du secrétariat d'État à l'Éducation nationale et à la Jeunesse et du secrétaire d'État à la famille et à la santé (s. d.)

                          Cote : 1 J 1960 009
                          Dates : 1941-1944

                          En savoir plus
                            
                          Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Éducation, enseignement, formation professionnelle. >> Travail des jeunes.

                          Enseignement agricole et ménager familial.


                          Dates : 1941-1944
                          Cote : 1 J 1960 009
                          Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                          Présentation du contenu :

                          Mise en œuvre de la politique agricole pour la Jeunesse prônée par la délégation régionale de la Jeunesse : projet annoté (s. d.)
                          Centre de Nogaro (Gers) : projet d'extension pour assurer la formation de futurs artisans et agriculteurs (s. d.)
                          Visite de la « Maison du paysan » par le ministre.
                          Discours de Bidau, président de la Jeunesse syndicaliste et sociale agricole (JSSA) (1941, 28 avril).
                          Apprentissage professionnel et restauration paysanne, référence aux méthodes du Cercle d'études de Purpan et au bulletin d'études rurales des jeunes.
                          Restauration paysanne : lettre adressée à M. H. Bonnet par l'aumônier des œuvres rurales de Pau (1941, 6 juin).
                          Enseignement agricole par correspondance, coopération de la Délégation régionale avec la Corporation paysanne : note de synthèse à soumettre pour avis à M. de Lestapis, à la tête de l'Union corporative régionale des Basses-Pyrénées [1942.]
                          Assemblée générale de la Société coopérative ouvrière de production « Le travail à domicile pyrénéen », tenue à la préfecture régionale le 2 août 1943 : compte-rendu de J.P. Renaud, secrétaire général de la Jeunesse à Toulouse, statuts (1943, 5 août).
                          Métiers d'appoint féminins et masculins, formation : rapport.
                          Organisation de l'enseignement ménager familial, action du Commissariat à la Famille dans la formation professionnelle des jeunes ; collaboration au fonctionnement des centres féminins d'enseignement ménager familial ; collaboration au fonctionnement des autres centres professionnels tant masculins que féminins et des écoles de formation des cadres ; disposition d'application : projet annoté et note de Renaudin, commissaire général à la famille (1944, 3, 6 mai).
                          Organisation de l'enseignement ménager familial : projet de décret-loi du secrétariat d'État à l'Éducation nationale et à la Jeunesse et du secrétaire d'État à la famille et à la santé (s. d.)
                          • Apprentissage et préapprentissage.
                            Aide du Travail des Jeunes aux organisations catholiques d'enseignement professionnel : mise au point de Philippe Join-Lambert adressée au vicaire général à Pau (1942, 29 octobre).
                            Session d'étude des méthodes de formation générale dans les centres de préapprentissage à Terrenoire du 8 au 10 mars 1943 : rapport, projet corrigé notamment par Philippe Join-Lambert ; réflexions de base sur les Centres de Jeunes Travailleurs (s. d.) : programmes détaillés en Français, histoire, géographie, sciences naturelles, et annexe à l'étude sur la formation générale dans les centres (s. d.) ; préapprentissage rural (s. d.), rapport annoté (1943, 26 mars).
                            Méthode de travail de la commission de la formation professionnelle (1943, 3 avril).
                            Collaboration de la Commission des professions de la métallurgie et de l'Association pour la formation professionnelle des jeunes de la région de Toulouse.
                            Apprentissage : exposé manuscrit des principes de la Délégation régionale à la Jeunesse (1943).
                            Habilitation du Comité central de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics pour la création et la gestion de centre de formation professionnelle des jeunes.
                            Convention entre le Secrétaire général à la Jeunesse et le président du Comité central de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics (1943, 13 décembre).
                            Personnes morales et association interprofessionnelle de formation.
                            Instruction provisoire du Service du Travail des Jeunes et observations à partir d'exemples pris dans la région de Toulouse par Philippe Join-Lambert (1943, 15 décembre).
                            Comité pour la défense et l'extension de la culture ouvrière par l'apprentissage.
                            Les associations de familles selon la loi du 29 décembre 1942, dite loi Gounot. Constitution des associations : notice imprimée, Toulouse : Édouard Privat, 1944, 29 mars. Nature, mission, activités : notice imprimée, Toulouse : Édouard Privat, 1944, 31 mars.
                            Préapprentissage et apprentissage, rôles respectifs des ministères techniques et de l'Éducation nationale : rapport exposant les motifs et projets de lois portant réorganisation de l'action des pouvoirs publics, demande de l'appréciation de Philippe Join-Lambert par A. Lecomte, chef du Service travail des Jeunes (1944, 31 mai, 4 juin).
                            Travaux du Comité de direction du travail des Jeunes, information du délégué régional à la Jeunesse à Marseille par André Leconte, chef du service travail des Jeunes à Paris ; transmission par Gandguillon à Philippe Join-Lambert ; organisation des rapports du commissariat général à la Jeunesse et du Comité social national provisoire de l'habillement et du travail des étoffes (1944, juillet - août).
                            Formation complète de la toute jeune main d'œuvre, préapprentissage, apprentissage : loi transmise par M. Grandguillot, service du travail des Jeunes du Commissariat général à la Jeunesse (s. d.).
                            Plaidoyer par le Comité pour la défense et l'extension de la culture ouvrière pour l'apprentissage en faveur de la continuation du travail de formation accompli par les centres d'apprentissage (postérieur à la Libération).
                            Création d'un Service de l'apprentissage rattaché à la direction de l'enseignement technique.
                            Rappel des principes d'organisation des centres d'apprentissage : notes manuscrites de Philippe Join-Lambert (s. d.) [1944]
                            Circulaire n°28 du Service du Travail des Jeunes, ex-Commissariat à la Jeunesse (1944, 25 novembre).

                            Cote : 1 J 1960 010
                            Dates : 1942-1944

                            En savoir plus
                              
                            Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Éducation, enseignement, formation professionnelle. >> Travail des jeunes.

                            Apprentissage et préapprentissage.


                            Dates : 1942-1944
                            Cote : 1 J 1960 010
                            Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                            Présentation du contenu :

                            Aide du Travail des Jeunes aux organisations catholiques d'enseignement professionnel : mise au point de Philippe Join-Lambert adressée au vicaire général à Pau (1942, 29 octobre).
                            Session d'étude des méthodes de formation générale dans les centres de préapprentissage à Terrenoire du 8 au 10 mars 1943 : rapport, projet corrigé notamment par Philippe Join-Lambert ; réflexions de base sur les Centres de Jeunes Travailleurs (s. d.) : programmes détaillés en Français, histoire, géographie, sciences naturelles, et annexe à l'étude sur la formation générale dans les centres (s. d.) ; préapprentissage rural (s. d.), rapport annoté (1943, 26 mars).
                            Méthode de travail de la commission de la formation professionnelle (1943, 3 avril).
                            Collaboration de la Commission des professions de la métallurgie et de l'Association pour la formation professionnelle des jeunes de la région de Toulouse.
                            Apprentissage : exposé manuscrit des principes de la Délégation régionale à la Jeunesse (1943).
                            Habilitation du Comité central de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics pour la création et la gestion de centre de formation professionnelle des jeunes.
                            Convention entre le Secrétaire général à la Jeunesse et le président du Comité central de coordination de l'apprentissage du bâtiment et des travaux publics (1943, 13 décembre).
                            Personnes morales et association interprofessionnelle de formation.
                            Instruction provisoire du Service du Travail des Jeunes et observations à partir d'exemples pris dans la région de Toulouse par Philippe Join-Lambert (1943, 15 décembre).
                            Comité pour la défense et l'extension de la culture ouvrière par l'apprentissage.
                            Les associations de familles selon la loi du 29 décembre 1942, dite loi Gounot. Constitution des associations : notice imprimée, Toulouse : Édouard Privat, 1944, 29 mars. Nature, mission, activités : notice imprimée, Toulouse : Édouard Privat, 1944, 31 mars.
                            Préapprentissage et apprentissage, rôles respectifs des ministères techniques et de l'Éducation nationale : rapport exposant les motifs et projets de lois portant réorganisation de l'action des pouvoirs publics, demande de l'appréciation de Philippe Join-Lambert par A. Lecomte, chef du Service travail des Jeunes (1944, 31 mai, 4 juin).
                            Travaux du Comité de direction du travail des Jeunes, information du délégué régional à la Jeunesse à Marseille par André Leconte, chef du service travail des Jeunes à Paris ; transmission par Gandguillon à Philippe Join-Lambert ; organisation des rapports du commissariat général à la Jeunesse et du Comité social national provisoire de l'habillement et du travail des étoffes (1944, juillet - août).
                            Formation complète de la toute jeune main d'œuvre, préapprentissage, apprentissage : loi transmise par M. Grandguillot, service du travail des Jeunes du Commissariat général à la Jeunesse (s. d.).
                            Plaidoyer par le Comité pour la défense et l'extension de la culture ouvrière pour l'apprentissage en faveur de la continuation du travail de formation accompli par les centres d'apprentissage (postérieur à la Libération).
                            Création d'un Service de l'apprentissage rattaché à la direction de l'enseignement technique.
                            Rappel des principes d'organisation des centres d'apprentissage : notes manuscrites de Philippe Join-Lambert (s. d.) [1944]
                            Circulaire n°28 du Service du Travail des Jeunes, ex-Commissariat à la Jeunesse (1944, 25 novembre).
                          • Formation des cadres.
                            École des cadres de Cugnaux. Ouverture d'une session destinée aux délégués départementaux à la Jeunesse : coupure de La Dépêche de Toulouse (1942, 2 octobre)
                            Dissolution de l'École des cadres d'Uriage : lettre de son directeur, Dunoyer de Segonzac adressée à Philippe Join-Lambert (1943, 19 janvier) ; maintien des écoles régionales.
                            Session de formation des cadres féminins des délégations régionales à Champrosay, critique de la philosophie directrice : note confidentielle de Philippe Join-Lambert (1943, 17 mai).

                            Cote : 1 J 1960 011
                            Dates : 1942-1944

                            En savoir plus
                              
                            Fonds Philippe Join-Lambert >> Jeunesse et Révolution nationale. >> Éducation, enseignement, formation professionnelle.

                            Formation des cadres.


                            Dates : 1942-1944
                            Cote : 1 J 1960 011
                            Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                            Présentation du contenu :

                            École des cadres de Cugnaux. Ouverture d'une session destinée aux délégués départementaux à la Jeunesse : coupure de La Dépêche de Toulouse (1942, 2 octobre)
                            Dissolution de l'École des cadres d'Uriage : lettre de son directeur, Dunoyer de Segonzac adressée à Philippe Join-Lambert (1943, 19 janvier) ; maintien des écoles régionales.
                            Session de formation des cadres féminins des délégations régionales à Champrosay, critique de la philosophie directrice : note confidentielle de Philippe Join-Lambert (1943, 17 mai).

                        • 17e Région militaire.


                          Dates : 1944-1944
                          En savoir plus
                            
                          Fonds Philippe Join-Lambert

                          17e Région militaire.


                          Dates : 1944-1944
                          Groupe de cotes : 1 J 1960 012 - 015

                          • Exercice des pouvoirs civils et militaires au cours de la Libération.
                            Application de l'ordonnance du 14 mars 1944.
                            Réinstallation de l'intendance, recherche et utilisation du personnel : directives du commissariat à la Guerre, direction générale de l'Intendance à Alger (1944, 20 mai).
                            Ligne de conduite à adopter concernant les cadres de l'armée d'armistice de l'armée de Terre : instructions du commissaire à la Guerre à Aix au général délégué militaire Sud, général commandant l'armée « B » (1944, 27, 28 août).
                            Ligne de conduite à adopter, sur le plan strictement militaire, concernant les FFI.
                            Règles à appliquer concernant l'intégration des FFI dans l'ensemble des forces armées : note d'André Diethelm, commissaire à la Guerre à destination du général chef d'État-major de la Guerre et des généraux commandants de régions militaires (1944, 28 août).
                            Interdiction formelle de reconstitution des anciennes unités de l'armée à titre d'unité de tradition adressée à tous les départements de la région de Toulouse signée par Serge Ravanel, commandant régional des FFI (1944, 1er septembre).
                            Organisation territoriale de la 17e région militaires ; fonctions du lieutenant colonel De Bermond et du colonel Ravanel ; mesures concernant les FFI : décision, note de service pour les commandants de région par le général Cochet, délégué militaire du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) pour la zone Sud (1944, 5 septembre).
                            Réorganisation et l'emploi des FFI : instruction du général Cochet (1944, 7 septembre).
                            Exemplarité des FFI : note de la Délégation militaire pour le théâtre des opérations du Sud (DMOS) portant la mention « secret » pour les commandants de région et les commandants des FFI (1944, 7 septembre).
                            Institution des commandements militaires régionaux ; pouvoirs des commissaires militaires régionaux (CMR) : instruction provisoire transmise au service par les services de sécurité militaire (1944, 10 septembre).
                            Port de la tenue militaire ; réintégration des officiers et sous-officiers notes précisant des circulaires antérieures (1944, 12 septembre).
                            Rappel d'officiers à l'activité, prérogative ministérielle.
                            Note du ministre de la Guerre aux généraux commandant les régions (1944, 21, 23 septembre).

                            Cote : 1 J 1960 012
                            Dates : 1944-1944

                            En savoir plus
                              
                            Fonds Philippe Join-Lambert >> 17e Région militaire.

                            Exercice des pouvoirs civils et militaires au cours de la Libération.


                            Dates : 1944-1944
                            Cote : 1 J 1960 012
                            Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                            Présentation du contenu :

                            Application de l'ordonnance du 14 mars 1944.
                            Réinstallation de l'intendance, recherche et utilisation du personnel : directives du commissariat à la Guerre, direction générale de l'Intendance à Alger (1944, 20 mai).
                            Ligne de conduite à adopter concernant les cadres de l'armée d'armistice de l'armée de Terre : instructions du commissaire à la Guerre à Aix au général délégué militaire Sud, général commandant l'armée « B » (1944, 27, 28 août).
                            Ligne de conduite à adopter, sur le plan strictement militaire, concernant les FFI.
                            Règles à appliquer concernant l'intégration des FFI dans l'ensemble des forces armées : note d'André Diethelm, commissaire à la Guerre à destination du général chef d'État-major de la Guerre et des généraux commandants de régions militaires (1944, 28 août).
                            Interdiction formelle de reconstitution des anciennes unités de l'armée à titre d'unité de tradition adressée à tous les départements de la région de Toulouse signée par Serge Ravanel, commandant régional des FFI (1944, 1er septembre).
                            Organisation territoriale de la 17e région militaires ; fonctions du lieutenant colonel De Bermond et du colonel Ravanel ; mesures concernant les FFI : décision, note de service pour les commandants de région par le général Cochet, délégué militaire du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) pour la zone Sud (1944, 5 septembre).
                            Réorganisation et l'emploi des FFI : instruction du général Cochet (1944, 7 septembre).
                            Exemplarité des FFI : note de la Délégation militaire pour le théâtre des opérations du Sud (DMOS) portant la mention « secret » pour les commandants de région et les commandants des FFI (1944, 7 septembre).
                            Institution des commandements militaires régionaux ; pouvoirs des commissaires militaires régionaux (CMR) : instruction provisoire transmise au service par les services de sécurité militaire (1944, 10 septembre).
                            Port de la tenue militaire ; réintégration des officiers et sous-officiers notes précisant des circulaires antérieures (1944, 12 septembre).
                            Rappel d'officiers à l'activité, prérogative ministérielle.
                            Note du ministre de la Guerre aux généraux commandant les régions (1944, 21, 23 septembre).

                            • Justice militaire.


                              Dates : 1940-1945
                              En savoir plus
                                
                              Fonds Philippe Join-Lambert >> 17e Région militaire.

                              Justice militaire.


                              Dates : 1940-1945
                              Groupe de cotes : 1 J 1960 013 - 015

                              • Organisation et fonctionnement : principes, textes de référence.
                                Procédure des tribunaux militaires, application des décrets des 15 et 20 mai 1940 : rapport (1940, 20 mai), ordonnance signée à Alger par Henri Queuille, commissaire d'État chargé de l'intérim de la présidence et par François de Menthon, commissaire à la Justice sur rapport avec annexes d'André Diethelm, commissaire à la guerre (1944, 6 juin).
                                Rôle des commandants des régions militaires dans l'organisation et l'installation de la justice militaire au cours de la libération de la Métropole : instructions de la chancellerie de l'EM régional du commandement territorial de la 17e région militaire (s. d.)
                                Défèrement des personnes arrêtées à la juridiction militaire et composition des tribunaux militaires : instruction et lettre d'accompagnement du général Koenig, délégué militaire du GPRF à l'adresse des commissaires à la Guerre, à l'Intérieur, à la Justice, au général chef d'EM à la Défense nationale, aux commissaires régionaux de la République, aux commandants militaires régionaux (1944, 4 septembre).
                                Personnel des tribunaux militaires : note confidentielle n°121 à l'adresse des commandants des régions militaires sous l'autorité du général Cochet, délégué militaire du théâtre d'opérations Sud (1944, 7 septembre).

                                Cote : 1 J 1960 013
                                Dates : 1940-1944

                                En savoir plus
                                  
                                Fonds Philippe Join-Lambert >> 17e Région militaire. >> Justice militaire.

                                Organisation et fonctionnement : principes, textes de référence.


                                Dates : 1940-1944
                                Cote : 1 J 1960 013
                                Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                                Présentation du contenu :

                                Procédure des tribunaux militaires, application des décrets des 15 et 20 mai 1940 : rapport (1940, 20 mai), ordonnance signée à Alger par Henri Queuille, commissaire d'État chargé de l'intérim de la présidence et par François de Menthon, commissaire à la Justice sur rapport avec annexes d'André Diethelm, commissaire à la guerre (1944, 6 juin).
                                Rôle des commandants des régions militaires dans l'organisation et l'installation de la justice militaire au cours de la libération de la Métropole : instructions de la chancellerie de l'EM régional du commandement territorial de la 17e région militaire (s. d.)
                                Défèrement des personnes arrêtées à la juridiction militaire et composition des tribunaux militaires : instruction et lettre d'accompagnement du général Koenig, délégué militaire du GPRF à l'adresse des commissaires à la Guerre, à l'Intérieur, à la Justice, au général chef d'EM à la Défense nationale, aux commissaires régionaux de la République, aux commandants militaires régionaux (1944, 4 septembre).
                                Personnel des tribunaux militaires : note confidentielle n°121 à l'adresse des commandants des régions militaires sous l'autorité du général Cochet, délégué militaire du théâtre d'opérations Sud (1944, 7 septembre).

                                • Tribunal exceptionnel ou cour martiale.
                                  Région de Toulouse, constitution d'une cour martiale au chef lieu régional : arrêté du commissaire de la République (1944, 23 août).
                                  Création d'une cour martiale par département par arrêté du 6 septembre 1944 du commissaire de la République.
                                  Mise en place et fonctionnement : note et additif du commissaire régional militaire (1944, 7 septembre).
                                  Contestation par le Comité départemental de Libération du Tarn ; effet sur l'opinion publique, extrait de délibération, notes dont une à l'adresse du commissaire régional de la République (1944, 8 septembre).
                                  Statistiques. Dénombrement des exécutions capitales dans les subdivisions de la 17e région.
                                  Transcription des renseignements téléphoniques obtenus par EM régional pour Tarbes, Agen, Foix, Auch, Pau, Montauban, Cahors (1944, 14 septembre).

                                  Cote : 1 J 1960 014
                                  Dates : 1944-1944

                                  En savoir plus
                                    
                                  Fonds Philippe Join-Lambert >> 17e Région militaire. >> Justice militaire.

                                  Tribunal exceptionnel ou cour martiale.


                                  Dates : 1944-1944
                                  Cote : 1 J 1960 014
                                  Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                                  Présentation du contenu :

                                  Région de Toulouse, constitution d'une cour martiale au chef lieu régional : arrêté du commissaire de la République (1944, 23 août).
                                  Création d'une cour martiale par département par arrêté du 6 septembre 1944 du commissaire de la République.
                                  Mise en place et fonctionnement : note et additif du commissaire régional militaire (1944, 7 septembre).
                                  Contestation par le Comité départemental de Libération du Tarn ; effet sur l'opinion publique, extrait de délibération, notes dont une à l'adresse du commissaire régional de la République (1944, 8 septembre).
                                  Statistiques. Dénombrement des exécutions capitales dans les subdivisions de la 17e région.
                                  Transcription des renseignements téléphoniques obtenus par EM régional pour Tarbes, Agen, Foix, Auch, Pau, Montauban, Cahors (1944, 14 septembre).

                                  • Cour de justice.
                                    Répression des faits de collaboration, organisation, principes : ordonnance du 26 juin 1944 signée à Alger par François de Menthon, commissaire à la Justice et enregistrée comme document très secret et parvenue au 1er bureau du commissariat militaire de la 17e région militaire le 15 septembre 1944 ; modification par l'ordonnance du 14 septembre 1944 et publiée au Journal officiel du 15 septembre 1944 ; déclaration de mise en place exécutoire le 9 août 1944 ; abrogation de l'arrêté portant institution des cours martiales : arrêté du commissaire de la République (1944, 19 septembre), copie de télégramme officiel transmis au colonel de Bermond pour exécution ; transmission aux commandants des subdivisions de la 17e région militaire (1944, 20 septembre).
                                    Études juridiques et affaires réservées. Lisibilité des compétences respectives des juridictions créées par le Commissaire de la République et celles des tribunaux institués par le ministre de la Guerre : note de synthèse de Philippe Join-Lambert (1944).
                                    Évolution des questions de justice militaire de la région de Toulouse, depuis la Libération : note de synthèse de Philippe Join-Lambert (1944) [Date postérieure au 21 septembre 1944]
                                    Annexes à la note sur l'évolution de la justice militaire.
                                    Répartition des affaires entre la Cour de justice et le Tribunal militaire permanent, exemple de la 15e région militaire de Marseille.
                                    Arrêté du commissariat à la Guerre, portant création du Tribunal militaire permanent de la 17e région militaire (1944, 4 septembre).
                                    Arrêté portant création à titre provisoire d'un Tribunal militaire pour chacun des 8 départements de la région de Toulouse outre le tribunal militaire permanent de Toulouse (1944, 16 septembre).
                                    Arrêté du Commissaire de la République portant création de deux tribunaux militaires spécialisés, l'un à Toulouse, l'autre itinérant (1944, 31 août).
                                    Arrêté du Commissaire de la République portant création d'une cour martiale dans chaque département de la région de Toulouse, composition, procédure et suppression du tribunal spécialisé itinérant (1944, 6 septembre).
                                    Suspension des recours en cassation et en grâce à l'égard des décisions du tribunal militaire permanent et des tribunaux militaires institués par arrêté du 16 septembre par le ministre de la Guerre (1944, 21 septembre).
                                    Requête particulière. Demande d'attestation concernant René Luya, chef du centre de la Jeunesse à Agen et réponse (1945, 11, 16 juin).

                                    Cote : 1 J 1960 015
                                    Dates : 1944-1945

                                    En savoir plus
                                      
                                    Fonds Philippe Join-Lambert >> 17e Région militaire. >> Justice militaire.

                                    Cour de justice.


                                    Dates : 1944-1945
                                    Cote : 1 J 1960 015
                                    Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                                    Présentation du contenu :

                                    Répression des faits de collaboration, organisation, principes : ordonnance du 26 juin 1944 signée à Alger par François de Menthon, commissaire à la Justice et enregistrée comme document très secret et parvenue au 1er bureau du commissariat militaire de la 17e région militaire le 15 septembre 1944 ; modification par l'ordonnance du 14 septembre 1944 et publiée au Journal officiel du 15 septembre 1944 ; déclaration de mise en place exécutoire le 9 août 1944 ; abrogation de l'arrêté portant institution des cours martiales : arrêté du commissaire de la République (1944, 19 septembre), copie de télégramme officiel transmis au colonel de Bermond pour exécution ; transmission aux commandants des subdivisions de la 17e région militaire (1944, 20 septembre).
                                    Études juridiques et affaires réservées. Lisibilité des compétences respectives des juridictions créées par le Commissaire de la République et celles des tribunaux institués par le ministre de la Guerre : note de synthèse de Philippe Join-Lambert (1944).
                                    Évolution des questions de justice militaire de la région de Toulouse, depuis la Libération : note de synthèse de Philippe Join-Lambert (1944) [Date postérieure au 21 septembre 1944]
                                    Annexes à la note sur l'évolution de la justice militaire.
                                    Répartition des affaires entre la Cour de justice et le Tribunal militaire permanent, exemple de la 15e région militaire de Marseille.
                                    Arrêté du commissariat à la Guerre, portant création du Tribunal militaire permanent de la 17e région militaire (1944, 4 septembre).
                                    Arrêté portant création à titre provisoire d'un Tribunal militaire pour chacun des 8 départements de la région de Toulouse outre le tribunal militaire permanent de Toulouse (1944, 16 septembre).
                                    Arrêté du Commissaire de la République portant création de deux tribunaux militaires spécialisés, l'un à Toulouse, l'autre itinérant (1944, 31 août).
                                    Arrêté du Commissaire de la République portant création d'une cour martiale dans chaque département de la région de Toulouse, composition, procédure et suppression du tribunal spécialisé itinérant (1944, 6 septembre).
                                    Suspension des recours en cassation et en grâce à l'égard des décisions du tribunal militaire permanent et des tribunaux militaires institués par arrêté du 16 septembre par le ministre de la Guerre (1944, 21 septembre).
                                    Requête particulière. Demande d'attestation concernant René Luya, chef du centre de la Jeunesse à Agen et réponse (1945, 11, 16 juin).

                                • Photographies et biographie.
                                  Portrait d'un Compagnon de France. 1 photographie : papier blanc et noir ; 16 x 11 cm
                                  Georges Lamirand en visite dans la région de Toulouse, enfants et personnalités officielles dont Philippe Join-Lambert coiffé d'un béret. 1 photographie : papier blanc et noir ; 9 x 14 cm
                                  Éléments de biographie et composition de la délégation régionale à Toulouse

                                  Cote : 1 J 1960 016
                                  Dates : 0000-0000

                                  En savoir plus
                                    
                                  Fonds Philippe Join-Lambert

                                  Photographies et biographie.


                                  Dates : 0000-0000
                                  Cote : 1 J 1960 016
                                  Ce document est consultable en salle de lecture, sous réserve de son état et des règles de communicabilité.

                                  Présentation du contenu :

                                  Portrait d'un Compagnon de France. 1 photographie : papier blanc et noir ; 16 x 11 cm
                                  Georges Lamirand en visite dans la région de Toulouse, enfants et personnalités officielles dont Philippe Join-Lambert coiffé d'un béret. 1 photographie : papier blanc et noir ; 9 x 14 cm
                                  Éléments de biographie et composition de la délégation régionale à Toulouse

                                ad31 - mentions légales