Découvrez l'autre visage des Archives 31 sur Facebook


>

Commerce (1800-1940)

Dès le début du XIXe siècle, la préfecture de la Haute-Garonne et la chambre de commerce de Toulouse conjuguèrent leurs efforts pour favoriser le commerce du département.
La première mesure indispensable pour faciliter les échanges fut la mise en application du système métrique, remplaçant la multiplicité des anciennes mesures locales.
Par ailleurs furent créés, à Toulouse, une bourse de commerce où se négociaient les prix des marchandises, des magasins généraux où elles étaient stockées et des salles de vente publique où elles pouvaient être écoulées.
Parallèlement, sous le contrôle du préfet, les foires et marchés se développèrent dans les bourgs et les communes, permettant de mettre producteurs et acheteurs en relation directe. Dans le même temps, l’inspection sanitaire définit les obligations administratives nécessaires à l’exercice de ces manifestations commerciales.
Enfin, en ce qui concerne le commerce extérieur, seules sont évoquées les difficiles relations de la France avec l’Angleterre et l’Espagne sous le Consulat et l’Empire.


Pour consulter l'inventaire, cliquez sur "Instrument de recherche".




ad31 - - mentions légales