Découvrez l'autre visage des Archives 31 sur Facebook


>

Charles Chevillot à Paris : les expositions internationales, 1925-1937

A son retour d'Afrique en 1925, après 8 années d'absence, Charles Chevillot découvre à Paris les nouvelles tendances de la création artistique, célébrées par l'exposition de 1925 sur l'Art déco (9 plaques de verre).

Mais c'est surtout l'exposition coloniale de 1931 qui intéresse Charles Chevillot (234 plaques de verre) : des pavillons sont construits pour présenter les colonies et les pays sous protectorat. Les monuments les plus importants sont la reproduction du temple d'Angkor-Vat, et le palais de l'Afrique occidentale française représentant la Grande mosquée de Djenné. Des fontaines monumentales et lumineuses et des animations rendent ce lieu festif et attirant (plus de 8 millions de visiteurs).

Charles Chevillot est encore présent en 1937, lors de l'exposition internationale des arts et des techniques appliqués à la vie moderne (68 plaques de verre). Des pavillons représentent les 25 régions françaises et les colonies, ainsi que les pays étrangers (Allemagne du IIIe Reich, URSS...).

A l'occasion de ces séjours, la famille Chevillot s'offre quelques visites touristiques dans la capitale et ses environs (58 plaques de verre).


Pour consulter l'inventaire, cliquez sur "Instrument de recherche".




ad31 - - mentions légales